Le choix d'un traitement précoce permet d'enrayer l'aggravation de la malocclusion et de traiter le plus tôt possible en assurant donc une simplification du traitement pour l'enfant.

Avantages de l'orthodontie et de l' orthopédie précoce

Chez les enfants, lorsque toutes les dents définitives n’ont pas encore poussé, on utilise souvent des appareils amovibles en résine, peu visibles.

 

Les traitements orthodontiques précoces

Contrairement à certaines idées reçues, il n'est pas nécessaire d'attendre que toutes les dents définitives soient sur l'arcade pour commencer un traitement. Au contraire, les traitements précoces peuvent éviter des déformations plus importantes à l'adolescence, notamment en réhabilitant une fonction correcte  par l'orthopédie fonctionnelle (arrêt de la succion du pouce ou de la langue, déglutition et phonation correctes, respiration nasale et non buccale) et en stimulant la croissance en douceur.

Chez les enfants, lorsque toutes les dents définitives n’ont pas encore poussé, on utilise souvent des appareils amovibles en résine,  peu visibles.

Ces appareils sont très biens acceptés par l'enfant dès le plus jeune âge, ils seront personalisés à la demande, en terme de couleur de résine, seront agrémentés de paillettes colorées selon leurs voeux et décorés à l'aide de décalcomanies choisis individuellement par l'enfant pour son plus grand plaisir.

Dans l'idéal, un traitement orthodontique doit être débuté le plus tôt possible permettant, par une correction précoce de la dysharmonie, une rééquilibration qui évitera dans un grand nombre de cas un traitement ultérieur fastidieux en multi-bages fixes.

 

Si le traitement doit être complété à l'adolescence, il sera beaucoup plus court et nettement moins pénible, puisque pouvant se limiter un une finalisation de correction grâce au port simple de gouttières, et ce à un âge où la coopération indispensable à la réussite du traitement est plus aléatoire.

 

 

En conclusion, il ne faut jamais mettre en attente un traitement simple et très bien accepté par le jeune enfant au risque, de voir s'installer durablement une malocclusion en aggravant la nature de celle-ci par le jeu naturel de la croissance dans un déséquilibre installé.

Il ne resterait alors plus que le traitement orthodontique fixe long et fastidieux à un âge, l'adolescence, plus difficil pour obtenir l'assiduité dans la motivation. Par ailleurs, les traitements tardifs présentent encore un inconvénient majeur celui de la récidive fréquente puisque le traitement ne peut plus agir sur les bases oseuses qui permettent la stabilisation des résultats, d'où l'obligation non libertaire de porter une contention à vie afin de péreniser des résultats efficaces mais trop tardifs.

 

Nos conseils

  • Le nettoyage des appareils après chaque repas est indispensable au confort buccal et très facile à réaliser.

Article rédigé par le praticien le 09/03/2011